Écrevisse à tâches rouges

Une découverte inquiétante

Au Québec, on retrouve 8 espèces d’écrevisse dont certaines sont exotiques et envahissantes. Ces crustacés d’eau douce peuvent se retrouver dans plusieurs habitats aquatiques tels que les rivières, les ruisseaux, les lacs, les tourbières, les marais ou les étangs.

En 2019, nos voisins à Notre-Dame-de-Pontmain, ont découvert que l’écrevisse à tâche rouge, une espèce très agressive, originaire de l’Ohio, était bel et bien établie dans deux de leurs lacs. Cette espèce exotique envahissante perturbe l’équilibre d’un écosystème aquatique en

• Apportant une grosse compétition avec nos espèces d’écrevisses indigènes, causant leur déclin ou leur disparition dans les plans d’eau;

• Diminuant l’abondance des plantes aquatiques par sa voracité, ce qui détruit les habitats des invertébrés et des poissons;

• Diminuant les ressources alimentaires nécessaires pour la survie des populations de poissons et leurs œufs, d’escargots, de palourdes, de sangsues, d’insectes aquatiques et de crustacés divers.

Pouvant avoir été introduite par des seaux d’appâts pour les poissons vidés par des pêcheurs ou encore par des aquariophiles ayant déversé de l’eau d’aquarium dans les plans d’eau, l’origine de son introduction est encore inconnue.

Crédit photo : Doug Watkinson, Ministère des Pêches et des Océans de l’Ontario

Principaux caractères distinctifs Afin de distinguer l’écrevisse à tâche rouge des écrevisses indigènes, quelques caractères distinctifs permettent de l’identifier (voir image).

Crédit image : Minnesota Sea Grant

Références

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (2022). Écrevisse à taches rouges (Orconectes rusticus). En ligne. Consulté en juillet 2022

Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (2020) Sentinelle. En ligne. Consulté en juillet 2022

Dubé, J., & Desroches, J. F. (2007). Les écrevisses du Québec. Ministère des ressources naturelles et de la faune, Direction de l’aménagement de la faune de l’Estrie, de Montréal et de la Montérégie, Longueuil.

Document produit par : Noémie Pouliot, agente de liaison, Programme de Soutien technique des lacs Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CRE Laurentides)