Eutrophisation des lacs

L’eutrophisation

L’eutrophisation est un processus naturel et très lent, par lequel les plans d’eau reçoivent une importante quantité d’éléments nutritifs, comme le phosphore et l’azote, stimulant ainsi la croissance des algues et des plantes aquatiques.

Habituellement, ce processus se déroule sur une période allant de plusieurs milliers à quelques dizaines de milliers d’années. Cependant, les activités humaines peuvent accélérer ce processus en augmentant la quantité d’éléments nutritifs qui parviennent aux lacs. Cette augmentation provoque un changement dans l’équilibre des écosystèmes aquatiques.

L’enrichissement des lacs évolue selon trois stades distincts appelés « niveaux trophiques » : oligotrophe, mésotrophe et eutrophe.

Oligotrophe : Les lacs oligotrophes ont des eaux claires, pauvres en éléments nutritifs et ont une faible productivité biologique. Ils sont habituellement profonds et leur bassin versant est relativement petit.

Mésotrophe : À ce stade, ces lacs reçoivent une quantité plus grande d’éléments nutritifs, tels que le phosphore et l’azote, et ont une productivité biologique modérée. Des changements dans les espèces présentes peuvent être observés.

Eutrophe : Une fois à cette étape, ces lacs sont très enrichis en éléments nutritifs. Ils sont caractérisés par une productivité biologique élevée. Cette grande productivité peut provoquer une perte de la diversité des espèces.

Les effets indésirables de l’eutrophisation

L’eutrophisation cause plusieurs effets indésirables :

- Une plus grande abondance de plantes aquatiques et d’algues;

- Une dégradation de la qualité de l’eau et une accumulation de sédiments (envasement);

- Des changements dans la biodiversité. Ceux-ci favorisent les espèces les mieux adaptées aux nouvelles conditions ou permettent l’implantation de nouvelles espèces au détriment de certaines déjà présentes;

- Apparition de fleurs d’eau importantes de cyanobactéries. Que faire pour prévenir l’eutrophisation accélérée d’un lac ? Voici une liste de plusieurs actions qui peuvent être mises en place pour limiter les apports d’éléments nutritifs dans le lac et ainsi limiter une eutrophisation accélérée :

- Conserver ou recréer une bande riveraine. Cette zone de végétation permet ainsi de diminuer l’érosion des rives et de retenir les nutriments et sédiments en provenance du bassin versant. La bande riveraine agit comme un bouclier pour le lac;

- Bannir l’utilisation d’engrais ou de compost à proximité du lac;

- Maintenir une installation septique conforme et en faire la vidange régulièrement;

- Cesser l’usage de produits domestiques contenant des phosphates;

- Sensibiliser votre entourage et vos élus municipaux. Les encourager à adopter de bonnes pratiques en matière de gestion et de protection des lacs.

 

Références :

CRE Laurentides (2009). L’eutrophisation. En ligne.

Document produit par : Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CRE Laurentides) www.crelaurentides.org